Transat bébé : n’oubliez pas la sécurité !

Bébé sur son transat ou bien sur son tapis d'éveil

La marque fisher price à fait l’objet d’un rappel mondial pour l’un de ses transats bébé qui auraient causé plusieurs décès.

C’est l’occasion de faire un point sécurité sur ce type d’équipement du quotidien utilisé par la plupart des familles et dans les lieux de garde pour bébés.

Bien lire les consignes de sécurité du fabricant

Dans le cas du rappel de fisher price, les décès seraient apparemment survenu alors que les parents n’avaient pas respecté les consignes de sécurité du fabriquant.

C’est vrai que lorsqu’on achète un objet aussi facile d’utilisation, on peut avoir envie de l’utiliser de suite sans prendre la peine de lire la notice et les consignes de sécurité. Les consignes peuvent être dites « exagérées ». Pourtant, il est indispensable d’en tenir compte car elles peuvent parfois nous alerter sur des risques auxquels nous n’avions pas pensé.

Attention également avec les achats sur internet. Il est tout à fait possible qu’il n’y ait pas de notice française si l’objet vient de l’étranger.

Choisir un produit adapté à l’âge de son bébé

Les modèles de transats sont très différents selon les âges des bébés ou bien sont évolutifs avec l’âge.

Les nouveaux nés auront plutôt besoin d’un modèle qui respecte la cambrure naturelle de leur dos et une position horizontale. Ce modèle doit également être très légèrement relevé. En aucun cas, un nouveau-né doit être « assis » dans un transat.

Tenir compte de la motricité de votre bébé

En grandissant la motricité de votre bébé évolue…et dans le choix d’un transat c’est une donnée importante.

…il va apprendre à se retourner…

Dès lors que votre bébé commence à se retourner, certains transats ne sont plus adaptés. C’était le cas du transat que fisher price rappelle.

…Il va progressivement s’asseoir…

Quand bébé commence à acquérir la position assise alors vous pouvez opter pour un modèle plus « fauteuil » dans lequel il sera ravi de participer à la vie de famille. D’ailleurs certains modèles ont plusieurs positions de dossier.

Attention cependant à ne pas précipiter les choses. L’apprentissage de la position assise est progressive. Si vous redressez trop vite ou trop tôt le dossier de votre transat, bébé peut manquer encore de tonus et basculer vers l’avant. Le risque de chute est possible. Utilisez donc bien le système d’attache et placez surtout pas le transat sur une table ou un canapé. Le transat doit toujours être posé sur le sol. Si vous souhaitez que bébé soit surélevé, il existe des modèles qui permettent d’être en hauteur ou des « chaises hautes » qui s’inclinent de la même manière qu’un transat.

..Il bouge et s’agite pour jouer…

En grandissant les bébés sont de plus en plus actifs et ont de plus en plus de tonus. En « pédalant » avec leurs pieds, en donnant des coups de reins, en cherchant à attraper un mobile au-dessus d’eux. Ils mettent à rude épreuve la sécurité du transat. Celui-ci peut avancer sous l’impulsion de leur mouvement, le système d’attache peut montrer ses limites… il est peut-être temps de ne plus utiliser le transat…

Les alternatives au transat

Pour faire une sieste ou pour digérer tranquillement son lait un système de portage physiologique est une bonne alternative au transat. Confortablement installé contre maman ou papa, bébé peut dormir de longues heures. Pour la digestion, cette position verticale est particulièrement confortable pour les bébés souffrant de reflux. Dans certaines crèches, le personnel est d’ailleurs formé au portage. Ils portent les bébés s’ils supportent mal les transats.

Pour jouer et explorer toute sa motricité, les bébés peuvent être allongés sur le dos dans un parc ou un tapis d’éveil. En toute sécurité et liberté, ils pourront ainsi se retourner, ramper, gigoter…

Si vous devez poser « en urgence » bébé pour quelques secondes ou quelques minutes, il est préférable de le poser simplement dans un parc ou au sol sur un tapis d’éveil plutôt que dans un transat sans l’avoir attaché.

 

Photo by picsea from Unsplash

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *