Régime végétalien et allaitement

Pour des raisons personnelles ou idéologiques certaines personnes peuvent décider de ne pas manger des produits d’origine animale. Le développement de l’idéologie végan fait que de plus en plus de personnes adopte un régime végétalien.

Un régime végétalien exclut tout produit d’origine animale : il exclut donc la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers…

Ce type de régime pose problème en période de grossesse et d’allaitement car d’après l’INPES « il  peut entraîner des carences en vitamine B12, vitamine D, fer, iode et calcium chez la mère et l’enfant ».

Vitamine B12

Le statut vitaminique des mères influence la composition en vitamine du lait. La vitamine B12 se trouve quasiment uniquement dans les produits d’origine animale. Une mère végétarienne qui mange des œufs et des laitages peut arriver à obtenir un statut en vitamine B12 satisfaisant. En revanche, les mères végans ou végétaliennes doivent être supplémentées en vitamine B12 afin que leur lait ne soit pas carencé en cette vitamine indispensable au bon développement des bébés.

Calcium

Le lait de vache et les produits laitiers sont une des sources de calcium les plus connue de toutes.

Mais il existe de nombreuses autres sources de calcium compatibles avec un régime végétalien comme les céréales et farines complètes ; les légumes verts feuillus ; les amandes et autres noix, les fruits secs, les graines de sésame, le tofu, certaines algues (wakame) ou les produits fermentés type miso.

Fer

Le lait maternel contient une petite quantité de fer mais il est très facilement assimilable par les bébés notamment grâce à la lactoferrine présente dans le lait maternel.

Le taux de fer dans le lait varie peu et il est donc assez indépendant des variations dans le régime des mères et de leurs réserves.

Le fer se trouve majoritairement dans la viande. Mais là encore, il existe d’autres sources de fer compatibles avec un régime végétalien.

On trouve du fer dans les légumineuses (lentilles, pois, haricots), les légumes verts, les céréales complètes et certains fruits secs.

Vitamine D

Les poissons gras et huile de foie de morue ainsi que le lait sont des sources importantes de vitamine D (qui doivent ensuite être associées avec une exposition au soleil). Pour les mères végétaliennes, il est difficile de trouver des alternatives aussi riches bien qu’on peut trouver de la vitamine D dans les champignons ou le chocolat noir (min 40% de cacao). Une supplémentation en vitamine D est donc recommandée.

Iode

L’iode se trouve dans les poissons et crustacés mais aussi dans les viandes d’élevage (supplémentés en iode) et le sel de table enrichi en iode ce qui permet d’assurer les apports d’Iode de la population générale. Cependant, l’apport seul du sel enrichi en iode est insuffisant pour couvrir les besoins en iode. Une consommation régulière d’algues peut combler ces besoins comme c’est le cas dans certains pays d’Asie. Dans le cas contraire, là aussi une supplémentation par complément alimentaire est à envisager.

 

Si vous êtes végétalienne ou souhaitez changer vos habitudes de consommation de produits d’origine animale, soyez vigilantes :

Renseignez-vous auprès d’un diététicien qui pourra vous aider à trouver des alternatives à ces produits et vous conseillera certains compléments alimentaires. Il pourra faire un bilan personnalisé adapté à votre situation. Les associations végan connaissent également bien ces problématiques et peuvent vous renseigner sur des aliments ou associations d’aliments alternatifs.

 

Attention à ne pas confondre végétalien et végétarien. Les régimes végétariens sont plus souples et incluent selon les définitions les laitages, les œufs et parfois même les poissons. Cet article ne concerne QUE les régimes végétaliens, c’est-à-dire qui excluent TOUS les produits d’origine animale.

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *