Qui va suivre et accompagner votre grossesse ?

grossesse

Grossesse, accouchement : pourquoi pas un accompagnement global ?

En France, vous êtes libre de choisir le(s) professionnel(s) qui vont vous suivre. Elles vous accompagneront pendant votre grossesse et la naissance de votre enfant.

Le parcours de soin autour de la naissance peut faire intervenir une multitude de professionnels : sages-femmes, gynécologues, généraliste, pédiatres, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, kinésithérapeutes…

Vous pouvez choisir certains professionnels pendant le suivi de grossesse. Mais, le jour J vous serez accompagnée par les personnes de garde que vous n’aurez probablement jamais rencontré avant.

Il est cependant possible, si votre grossesse ne présente pas de pathologie, de choisir un accompagnement global :

Une même personne à vos côtés de A à Z !

Elles sont peu nombreuses à proposer ce suivi mais les sages-femmes libérales ont ces compétences.

Est-ce possible pour toutes les femmes ?

Ce type d’accompagnement n’est possible que si la grossesse est « physiologique », c’est-à-dire sans problème médical.

Cela implique que la sage-femme ait un accord avec une maternité pour y intervenir en « plateau technique ». C’est-à-dire que l’hôpital accepte que la sage-femme libérale utilise leurs salles de naissances avec ses patientes. Attention cependant, toutes les maternités n’offrent pas cette possibilité.

La sage-femme peut également faire partie d’une « maison de naissance », rare en France, mais tout à fait adaptée à l’accompagnement global.

L’accouchement à domicile est également possible avec certaines sages-femmes.

Sur le site de l’association nationale de la sage-femme libérale, dans la rubrique « trouver une sage-femme », vous pouvez sélectionner la rubrique « mode d’accompagnement » afin de trouver une praticienne qui réponde à vos préférences concernant le lieu d’accouchement.

À ce jour, 46 pratiquent l’accouchement à domicile. 60 proposent la possibilité d’accoucher en « plateau technique ». 11 proposent en maison de naissance.

Quels sont les risques ?

À tout moment de l’accompagnement global, si une pathologie apparaît ou si une complication se présente pendant l’accouchement, la sage-femme vous orientera vers un médecin spécialiste ou fera intervenir l’équipe médicale de la maternité. En cas d’accouchement à domicile, un transfert peut être envisagé en cours de travail vers la maternité la plus proche et l’équipe de garde prendra le relais. La sage-femme libérale travaille en réseau avec les autres professionnels libéraux et hospitaliers du secteur. Il n’y a donc pas plus de risque médicaux.

Que pourra faire la sage-femme lors de la grossesse ?

– La première consultation qui confirme la grossesse et le certificat de « déclaration de grossesse » indispensable à vos démarches administratives auprès de la Sécurité sociale et la caisse d’allocation familiale.

– La surveillance médicale de la grossesse.

– La prescription des différents examens comme les échographies, les analyses d’urine, les prises de sang, les tests de la glycémie, etc.

– La préparation à la naissance. Selon sa sensibilité, il est possible qu’elle soit formée à un type de préparation à la naissance.

– La surveillance médicale du travail : monitoring, suivi de l’évolution de col et de la présentation du bébé…

– L’accompagnement de la mère en travail : proposition de positions antalgiques ou favorisant la progression du bébé dans le bassin, massages, soutien moral…

– L’accouchement physiologique.

– Les premiers soins au bébé et à sa mère pendant les premières heures et les premiers jours. (les visites et les soins de la sage-femme sont pris en charge à 100% par la Sécurité sociale les 12 premiers jours qui suivent la naissance).

– Accompagner la mise en place de l’allaitement.

– Répondre aux questions des nouveaux parents.

– La visite de la huitième semaine post partum.

– La prescription éventuelle d’une contraception.

– La rééducation du périnée.

Et si l’accompagnement global n’est pas possible pour moi ?

Si vous avez une contre-indication médicale, si vous n’avez pas dans votre secteur de sage-femme proposant ce type d’accompagnement ou si vous souhaitez accoucher dans une maternité qui ne propose pas de plateau technique, il est tout à fait possible d’envisager un suivi « semi-global ». Rapprochez-vous d’une sage-femme libérale pour mettre en place un suivi sur mesure. Elle deviendra donc votre personne de référence et de confiance tout le long de cette belle aventure de vie.

 

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *