Quand tirer mon lait ? La réponse !

Si vous avez décidé de tirer votre lait, c’est certainement une question que vous vous posez !

Pour y répondre il suffit juste de savoir pourquoi  vous tirez votre lait.

Vous devez démarrer votre lactation

Votre bébé est né prématurément  et/ou ne peut pas téter pour des raisons de santé. Vous avez choisi de faire une lactation induite dans le cadre d’une adoption. Vous regrettez d’avoir cessé d’allaiter et souhaitez faire une relactation.

Il est possible de commencer à stimuler vos seins le plus tôt possible de façon très fréquente : 8 à 10 fois par 24h minimum. Il n’y a pas de limite maximum, si vous êtes motivée vous pouvez même stimuler d’avantage. Au départ, les quantités seront très faibles voire inexistantes. Si rien ne coule, vous pouvez vous contenter de tirer une dizaine de minutes par sein. Quand les quantités deviennent significatives, tirez aussi longtemps que du lait coule de façon à drainer vos seins au maximum.

Vous devez stimuler votre lactation

Votre bébé tète peu ou est inefficace au sein. Il ne prend pas assez de poids. Il a besoin de compléments. Votre montée de lait semble tarder. Vous manquez de lait.

Tirez votre lait si possible après chaque tétée dans l’heure qui suit la fin de la tétée. Le débit sera naturellement faible et vous recueillerez probablement peu de lait. Tirez tant que du lait coule puis une à deux minutes de plus une fois que le lait a cessé de couler. N’hésitez pas à masser vos seins en fin de tirage pour essayer d’obtenir le meilleur drainage des seins.  Le drainage complet et fréquent des seins stimule et assure le maintien de la lactation dans le temps.

Vous ne pouvez pas donner le sein

Vous reprenez le travail et devez vous absenter sans votre bébé. Les tétées sont trop douloureuses pour pouvoir mettre votre bébé au sein. Vous devez prendre un traitement incompatible avec l’allaitement, votre bébé ne peut pas téter au sein pour des raisons de santé.

Le tire-lait va venir « remplacer » les tétées manquantes de façon à maintenir votre production de lait. Vous pouvez alors tirer votre lait au même rythme que les tétées habituelles de votre bébé y compris la nuit (un bébé allaité tète en moyenne 8 à 12 fois par 24h). Dans la plupart des cas, ce rythme fonctionne mais vous pouvez ajuster votre nombre de tirage si besoin : Si vous tirez beaucoup plus de lait que ce que boit votre bébé alors vous pouvez espacer un peu les tirages et donc tirer moins souvent. Si vous ne tirez pas assez de lait pour couvrir les besoins de votre bébé, rapprochez les tirages et ajoutez des tirages supplémentaires.

Vous avez trop de lait

Votre bébé tête bien, fréquemment et prend beaucoup de poids et pourtant vos seins sont toujours engorgés. Votre montée de lait est très forte. Vos seins sont si durs que votre bébé n’arrive pas à les prendre bien en bouche.

Tirez votre lait pour vous soulager sans pour autant chercher à vider totalement vos seins. Dès qu’ils sont assouplis et que vous vous sentez soulagée, vous pouvez stopper votre tire-lait. Les seins doivent être suffisamment souples pour permettre la prise du sein en bouche par votre bébé. Ne planifiez pas des tirages « préventifs » pour ne pas stimuler d’avantage votre lactation. Contentez-vous de tirer un peu de lait uniquement quand vous sentez que l’engorgement devient trop inconfortable. Normalement la lactation finit par se réguler dans le temps. Si des rougeurs ou de la fièvre apparait, consultez rapidement.

Vous voulez faire des stocks

Vous voulez faire des dons au lactarium. Vous souhaitez constituer une réserve personnelle.

Tirez votre lait quand vous le souhaitez, de préférence après une tétée. Vu qu’il s’agit de tirer du lait EN PLUS des tétées, il n’est pas inquiétant que les quantités soient faibles et aléatoires. Vous pouvez tirer du lait tant que le lait coule. Attention si vous tirez votre lait plusieurs fois par jour sur plusieurs jours alors votre lactation va augmenter. Cela est apprécié et recherché par certaines mamans mais dans ce cas, il faudra par la suite diminuer progressivement les tirages pour ne pas subir d’engorgement douloureux.

Vous avez un réflexe d’éjection fort

Un flot de lait intense en début de tétée perturbe votre bébé.

Bien que ça ne soit pas l’unique moyen d’améliorer la situation, tirer son lait avec un tire-lait juste avant la tétée peut être utile. Tirez juste les « premiers jets » de lait et stoppez le tire-lait pour mettre votre bébé au sein dès que le débit ralenti. Avec l’habitude, vous observerez quel débit convient le mieux à votre bébé et vous ajusterez votre temps de tirage en fonction.

 

Il y a un commentaire pour cet article
  1. Pingback: Bronchiolite et allaitement, c'est grave ? - La Minute Maternelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *