Peut-on manger de tout pendant l’allaitement ?

Peut-on manger de tout pendant l'allaitement

C’est une question bien légitime que se posent beaucoup de mères. Pendant la grossesse, les recommandations sont assez claires et font consensus. Mais pendant l’allaitement, tout à coup, cela devient moins clair. Vous avez peut-être remarqué que chacun y va de son conseil sur les aliments à éviter quand on allaite. Les raisons sont souvent assez diverses et parfois vraiment farfelues !

Et pour cause, ces injonctions sont en générales infondées et sont le reflet d’une méconnaissance de la façon dont est produit le lait.

Quelques rappels physiologiques pour bien comprendre

Quand une mère mange ou boit, tout ce qu’elle absorbe passe dans le système digestif. Le processus de digestion transforme les nutriments de sorte à ce qu’ils puissent être absorbés par l’intestin et se retrouver dans la circulation sanguine.

Les cellules qui fabriquent le lait, les lactocytes, puisent tous les « ingrédients » du lait dans le sang de la mère : eau, protéines, glucides, lipides, vitamines, etc.… Certains de ces ingrédients traversent simplement  les cellules ou passent entre elles sans subir de transformation. D’autres sont modifiées ou synthétisées.

Autrement dit, ces cellules sont de véritables petites usines à produire du lait et elles trouvent toute la matière première dont elles ont besoin dans le sang.

Le lait, une composition stable

– La composition du lait varie en fonction du degré de remplissage du sein. Plus les seins sont vidés et plus le lait qui en sort est gras*. Ne vous inquiétez pas, nous en reparlerons dans un autre article.

– Sa composition varie également en fonction de l’âge du bébé et de son appétit.

Mais finalement, la composition du lait varie peu en fonction de l’alimentation de la mère. Sauf à être en état de dénutrition sévère, votre régime alimentaire influence très peu la composition de votre lait. Par contre, il peut modifier son goût… un atout quand sera venu le moment de la diversification !

Le seul facteur que vous êtes susceptible d’influencer par votre alimentation est la qualité des graisses. Choisissez plutôt des graisses polyinsaturées dans votre alimentation. Les fameuses, Oméga 6 et Oméga 3.

L’apport en vitamines est aussi important et varie en fonction de votre statut vitaminique. Il faut donc veiller à ne pas être carencé. Attention aux régimes végétaliens qui sont de plus en plus médiatisés (régime sans AUCUN produit d’origine animal). Ils nécessitent un accompagnement spécifique par un nutritionniste.

Ne mangez ni « trop sucré », ni « trop salé ». C’est important pour votre santé mais cela ne pourra pas rendre votre lait trop sucré ou trop salé ! Ayez une alimentation variée et riche en vitamines. Si vos apports sont insuffisants, le lait produit sera quand même de bonne qualité mais votre corps puisera dans vos réserves personnelles. Votre lait sera toujours bon mais vous prenez des risques pour votre santé.

Les recommandations

Les recommandations pendant l’allaitement sont simples :

Mangez de tout, le plus sainement possible et ayez un régime équilibré ! Ainsi vous apporterez à votre corps tous les nutriments nécessaires à la production d’un lait parfaitement adapté aux besoins nutritionnels de votre bébé tout en préservant votre santé !

Seules les mères dont le bébé est allergique ou intolérant à un aliment peuvent être amenées à supprimer l’aliment concerné de leur alimentation le temps de l’allaitement. En l’absence d’allergie ou d’intolérance, nul besoin de proscrire aucun aliment ou boisson* !

*Ne sont pas considérés comme « aliments ou boissons » : les médicaments, les drogues, ou l’alcool. Ces substances feront l’objet d’autres articles.

Les « on dit »

Oui vous pouvez manger des flageolets, votre bébé n’aura pas plus de gaz.

C’est vrai ! Vous pouvez boire des boissons pétillantes, votre bébé n’aura pas plus de rots.

Oui vous pouvez manger des légumes verts, votre bébé n’aura pas des selles vertes.

Effectivement, vous pouvez manger des aliments qui sortent du frigo, votre bébé n’aura pas plus de coliques.

Et non, si vous buvez du lait vous ne produirez pas plus de lait.

Il y a un commentaire pour cet article
  1. Pingback: Hydratation et allaitement - La Minute Maternelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *