Maternité : pourquoi pas une sortie précoce ?

Maternité : pourquoi pas une sortie précoce ?

Séjour à la maternité

Dans la plupart des cas, un séjour à la maternité dure trois à cinq jours en cas d’accouchement par voie basse. Il dure environ une semaine en cas de césarienne.

Nous avons déjà évoqué dans un article le PRADO, l’organisation qui permet de raccourcir le séjour en maternité. Mais même en dehors de ce dispositif, il est théoriquement possible de quitter la maternité quand vous le souhaitez. Et même, quelques heures après la naissance de bébé.

Les raisons de vouloir quitter rapidement la maternité sont assez variées et personnelles : volonté de ne pas être séparée trop longtemps des aînés, maternité très éloignée du lieu d’habitation et de la famille, besoin de tranquillité, mauvaise expérience du milieu hospitalier, projet d’accouchement à domicile non réalisable….

Il n’existe pas de durée minimum obligatoire de séjour à la maternité. Toutefois, il est fortement recommandé de rester au minimum deux heures sous surveillance en salle d’accouchement.  Le but étant de pouvoir bénéficier d’une prise en charge rapide en cas d’hémorragie. Si maman et bébé vont bien, ils sont alors admis en service « suite de couche » pour un séjour en maternité. Dès lors, une sortie est théoriquement possible.

En général, les mamans qui optent pour une sortie précoce restent tout de même deux jours en suite de couches (pour un accouchement voie basse).  Mais certaines choisissent une sortie dès le jour même de la naissance. Pour qu’une sortie précoce se passe en toute sécurité, il y a tout de même des prés-requis :

Maman ET bébé doivent être en bonne santé et sans facteurs de risques de complication. Les recommandations de la Haute Autorité de Santé à ce sujet sont clairement listées.

Sortie précoce ?

Si vous êtes tentée par une sortie précoce, il est préférable d’avoir anticipé cette sortie et de l’organiser avant l’accouchement. Vous pouvez choisir votre maternité en fonction de ce critère. En effet, certaines maternités sont plus ouvertes que d’autres à la possibilité d’une sortie précoce. Quel que soit la maternité, faites part de votre projet de quitter rapidement la maternité auprès de l’équipe soignante. Il est préférable que la décision soit prise en concertation avec le gynécologue et le pédiatre. S’ils ont des réserves sur votre projet de sortie précoce, ils devraient vous expliquer pourquoi. L’objectif étant que vous fassiez un choix libre et éclairé.

Bien que cela ne soit pas souhaitable, il est tout de même possible de sortir contre avis médical. Dans ce cas, vous devrez signer une décharge.

Il est fortement recommandé de prévoir un suivi par une sage-femme à domicile pour avoir des soins et une surveillance similaires à ceux de la maternité dans les jours qui suivent votre retour à la maison. Il est préférable d’avoir de l’aide à la maison pour les tâches quotidiennes afin de vous reposer et d’être un maximum disponible pour votre bébé. Être dans « son nid » pour accueillir bébé peut être très confortable mais il est facile de se faire piéger et de vouloir trop vite s’atteler à des tâches ménagères…

Sortir vite de la maternité ou prolonger le séjour, à chacune son choix pourvu que vous vous y sentiez bien afin que ces premiers jours avec bébé reste un moment privilégié.

Photo by rawpixel on Unsplash

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *