L’importance des positions d’allaitement

Quelles positions d'allaitement choisir

Les positions d’allaitement font beaucoup parler d’elles. Cours de préparation à l’allaitement, articles de presse, livres, posters, dépliants…Bref, parler Allaitement est un sujet incontournable !

Mais pourquoi en parlons-nous autant ? Et bien parce que c’est un préalable indispensable à un allaitement qui se passe bien ! A quoi sert d’être bien positionner ?

  • Être à l’aise pendant la tétée.
  • Meilleure prévention contre l’apparition des crevasses ou des douleurs aux mamelons que tant de mamans redoutent.
  • Permettre à bébé de prendre correctement le sein en bouche et donc de téter efficacement afin de recevoir un maximum de lait.

C’est le point de départ d’un allaitement qui dure…

positions d'allaitement

Qu’est-ce qu’une « bonne » position d’allaitement ?

Les « bonnes » positions d’allaitement répondent à des critères précis :

Vous êtes détendue (et si possible confortablement installée).  Votre confort est important pour favoriser la sécrétion d’ocytocine indispensable à l’allaitement. Des coussins ou de quoi surélever vos jambes peut être utiles mais ce n’est pas toujours possible selon le lieu de la tétée. Il est également possible d’allaiter debout ou dans des positions originales si vous vous y sentez bien.

Le corps de votre bébé est bien maintenu contre vous.

Bonne position pour allaiter

Votre bébé est complètement « collé » à vous comme si vous ne faisiez qu’un. Quand votre bébé est bien soutenu et dans une position sécurisante, il peut alors diriger toutes ses compétences vers un seul objectif : Téter !

Dans le cas contraire, il est possible que votre bébé s’agite, semble boxer avec ses poings et pédaler avec ses pieds, se cambre, jette sa tête en arrière et la mise au sein semble devenir une lutte.

Dans ces conditions, la tétée a toutes les chances d’être inefficace : votre bébé risque de s’énerver ou d’abandonner et s’endormir sans véritablement téter.

 

 La tête de votre bébé est face au mamelon.

Avec la tête face au mamelon il n’aura pas besoin de faire un effort de torsion vers le sein pour l’attraper. Une torsion du cou pourrait au fur et à mesure de la tétée amener votre bébé à tirer ou pincer votre mamelon pour le garder en bouche. Attention, ceci est assez douloureux et peut causer des crevasses.

Mauvaise position pour allaiterMauvaise position pour allaiter 2

Plaquer la tête de votre bébé contre le sein est un geste à éviter. Par réflexe, il risque d’avoir un mouvement de tête en arrière. Pour maintenir correctement votre bébé, utilisez plutôt votre main à la base de sa nuque. Sa tête pourra être légèrement défléchie, et cela facilitera la succion.

Votre bébé a une large partie du sein dans sa bouche.

Mamelon allaitement

Plus votre bébé est proche et plus il sera facile pour lui de prendre une large partie du sein dans sa bouche. Si votre bébé ne prend que le mamelon en bouche, cela peut être très douloureux pour vous et surtout cela peut l’empêcher d’avoir suffisamment de lait.

Pressez uniquement votre mamelon, vous verrez que le lait ne sort pas. Maintenant pressez un peu plus en arrière, environ à 2 cm de votre mamelon et là il est possible que du lait sorte et même parfois gicle !  Votre bébé pourra lui aussi faire sortir du lait en plaçant sa bouche au bon endroit !


Si ces 4 conditions sont réunies, alors votre position est surement « bonne ». Il existe plusieurs façons de s’installer pour allaiter. Chacune peut personnaliser « ses » positions d’allaitement selon son anatomie, l’âge du bébé, le lieu de la tétée, le moment de la journée etc… Voyons les plus courantes :


La Madone : position d’allaitement la plus courante

De loin la plus banale. Elle fait référence à la Madone et ses nombreuses représentations allaitant le Christ.

madone

Les avantages

Les inconvénients

  • Peut se pratiquer en tous lieux.
  • Permet d’avoir une main de libre.
  • La tête du bébé peut se reposer sur le bras de la mère (attention, comme décris plus haut, la tête ne doit pas être coincée par le bras de sa mère ou en torsion mais juste reposer face au mamelon).
  • Est adaptée à tous les âges du bébé.
  • Avec le temps, le bras peut se fatiguer à cause du poids et le bébé peut s’éloigner légèrement et ne plus être bien plaqué contre votre corps.
  • La position ressemble à la position utilisée pour donner le biberon et l’on peut inconsciemment imiter cette position. Attention donc à bien veiller à ce que le corps de votre bébé reste bien « ventre contre ventre » !

Mes astuces : Pour éviter que votre bras ne se fatigue et que votre bébé s’éloigne de vous pendant la tétée, utilisez un coussin pour soutenir son poids et le garder bien à hauteur de votre sein et contre vous.

Pour les mamans actives, allez vous renseigner dans les associations de portage. Avec une écharpe ou un sling vous pourrez allaiter debout dans cette position  sans avoir à supporter le poids de votre bébé !

La Madone inversée

madone inversée

Cette position d’allaitement maternel est tout simplement une variante de la madone classique.

Lors de la position classique, la mère soutient son bébé avec le bras du même côté que le sein tété.

En madone inversé, comme son nom l’indique : on inverse !

Si votre bébé tète le sein gauche alors c’est votre bras droit qui le soutient.

Les avantages

Les inconvénients

  • Se pratique en tous lieux et permet d’avoir une main libre.
  • La main libre étant du côté du sein tété, cette position est idéale quand il s’agit de pratiquer la compression du sein quand le bébé tète.
  • Pratique également pour celles qui ont une poitrine forte et tombante qui ont besoin de soutenir leur sein pour présenter le mamelon face à la bouche de leur bébé.
  • Permet de bien plaquer bébé contre soi car tout votre avant-bras est en contact avec le corps de bébé.
  • Position bien adaptée aux bébés hypotoniques ou pour les bébés présentant des difficultés de succion.
  • Permet d’alterner facilement entre madone classique et madone inversée notamment quand les bras fatiguent.
  • Le poids de votre bébé peut vite vous fatiguer le bras. Pour y remédier, là aussi un coussin peut vous soulager un peu.
  • Position pas vraiment adaptée pour les plus grands

Le ballon de rugby

ballon de rugbyMes astuces : N’hésitez pas à tester plusieurs inclinaisons en fonction de votre anatomie et la corpulence de votre bébé ! Dans cette position le bébé peut être quasiment allongé à l’horizontal sous votre bras et très haut…ou bien presque assit face à votre sein. Choisissez un coussin suffisamment ferme pour bien le maintenir à la bonne hauteur.

Les avantages

Les inconvénients

  • Position très rassurante juste après une césarienne car bébé n’appuie pas sur le ventre.
  • Bien adaptée aux mères avec une très forte poitrine.
  • Moins facile à mettre en œuvre les premières fois seule.
  •  Nécessite d’être sur un canapé ou un fauteuil pour caler le bébé sur un coussin : cette position n’est donc pas réalisable aisément en tout lieu.

à califourchon

Tel un petit cow-boy, votre bébé est à cheval sur votre cuisse, face au sein !

califourchon

Les avantages

Les inconvénients

  • Position faisable partout, pas besoin de coussin.
  • Le poids du bébé repose sur la jambe donc c’est une position reposante pour les bras.
  • Bien adaptée pour les bébés qui souffrent de reflux ou qui sont dérangés par un flux de lait trop fort (Réflexe d’éjection fort).
  • Pas forcément facile avec un nouveau-né.
  • La forme de la poitrine plus ou moins tombante peut rendre l’installation compliquée

Allongée sur le côté : position d’allaitement reposante

Variante atypique mais qui peut être pratique après une césarienne : bébé et maman sont tête-bêche, c’est-à-dire les pieds de bébé en direction des épaules de maman.

Allongée sur le côtéMon astuce : Un coussin entre vos genoux peut être confortable. Un « cale bébé » peut être utilisé pour aider à maintenir votre bébé bien plaqué contre vous sans avoir à le tenir vous-même. Si vous avez une forte poitrine, en vous penchant un peu vers votre bébé vous pourrez donner le second sein sans avoir à changer de coté.

Les avantages :

Les inconvénients

  • Idéale la nuit ou en période de fatigue intense, cette position vous permet de vous reposer pendant que bébé tète.
  • Si vous pensez dormir installez-vous dans un lit sur matelas ferme et non dans un canapé. Assurez-vous de respecter les règles de sécurité indispensable au sommeil partagé
  • Après une épisiotomie, ou une poussée d’hémorroïdes, la position allongée peut être un réel soulagement !
  • Les femmes avec une toute petite poitrine peuvent avoir du mal à positionner le mamelon face à la bouche de bébé.
  • Position pas forcément faisable partout faute de lieu pour s’allonger ou pour allonger le bébé sur une surface propre.

Allongée sur le dos : position d’allaitement sans effort

Allongée sur le dosMes astuces : Installez-vous de façon à pouvoir caler vos cervicales pour gagner encore plus en confort.

 A l’extérieur, vous ne pourrez peut-être pas vous installer aussi confortablement que chez vous. Sur une simple chaise ou sur un banc, vous pourrez avancer vos fesses le plus au bord possible comme si vous étiez avachie. Vous retrouverez alors une légère inclinaison en arrière qui permet de se rapprocher de cette position.                        Allongée sur le dosAllongée sur le côté

Les avantages

L’inconvénient

  • La gravité plaque naturellement votre bébé contre vous. Il n’y a donc pas besoin de fournir d’effort pour cela !
  • La gravité aide votre bébé à prendre le sein loin en bouche : la tête « plonge » dans le sein.
  • C’est une position reposante en cas de fatigue et qui est très confortable en cas d’épisiotomie ou d’hémorroïdes.
  • Après une césarienne, les variantes peuvent permettre de mettre les pieds dans une direction qui évite le ventre.
  • Parfaitement compatible avec des longues séances de peau à peau.
  • Pas facile de s’installer semi allongée partout.

L’imagination des mères n’a pas de limite pour inventer d’autres « bonnes » positions : voilà quelques exemples de positions originales.

Les positions d’allaitement originales

 

Source : 
1. https://goo.gl/4tw4Du 2. https://goo.gl/PbaFGF  3. https://goo.gl/v5A3Lu 4. https://goo.gl/QwNRGH 5. https://goo.gl/Qxkt7A
Il y a 3 commentaires pour cet article
  1. Pingback: Bronchiolite et allaitement, c'est grave ? - La Minute Maternelle
  2. Pingback: Nourrir bébé à l’extérieur par grand froid - La Minute Maternelle
  3. Pingback: Thermothérapie et allaitement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *