Le glossaire de l’allaitement

Le glossaire de l’allaitement

ORGANISMES – LIEUX

Code international de commercialisation des substituts du lait maternel : Accord international à l’initiative de l’OMS et de l’Unicef qui réglemente la commercialisation de ces produits avec pour objectif d’encourager l’allaitement maternel, et de le protéger en restreignant les pratiques commerciales agressives utilisées
pour vendre des produits destinés à l’alimentation artificielle.
COFAM : Coordination Française pour l’Allaitement Maternel.
DRESS : Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques du Ministère de la Santé.
IBCLC : International Board Certified Lactation Consultant. Cette certification garantit l’adhésion du titulaire à un code de déontologie et valide périodiquement ses compétences par un examen internationalement
reconnu.
IHAB : Initiative Hôpital des Amis des Bébés. Label de l’OMS et de l’Unicef accordé à une structure qui ac- cueille des naissances et applique un ensemble de dix mesures favorisant les conditions optimales pour le
démarrage de l’allaitement.
INPES : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé.
Lactarium (ou banque de lait) : Centre où l’on collecte et distribue du lait maternel. En France, les dons
de lait sont obligatoirement collectés par un lactarium. Il existe des lactariums « internes », propre à chaque
hôpital ou les mères donnent leur lait pour leur propre bébé hospitalisé, et des lactariums « externes » qui
récoltent les dons de lait de mères extérieures, puis reconditionnent ces dons en lots et les revendent aux
services (réanimation pédiatrique, néonatologie…).
LLL : «La Leche League» est un réseau de mères bénévoles  proposant informations et soutien à l’allaitement maternel. Présente en France sous la forme d’associations (loi 1901).
PMI : La Protection Maternelle et Infantile est un système de protection de la mère et de l’enfant.
PNNS : Le Programme National Nutrition Santé a pour objectif général l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.
PRADO : Programme d’Accompagnement au retour à domicile après hospitalisation. Ceci permet à la ma- man de quitter la maternité plus rapidemment grâce au suivi d’une sage-femme à domicile.
OMS : Organisation Mondiale de la Santé.

ANATOMIE EN LIEN AVEC L’ALLAITEMENT

Alvéole / Acinus : Unité de production du lait. Elle se présente comme une petite cavité en forme d’ampoule constituée de cellules sécrétrices qui produisent le lait. Les alvéoles stockent le lait produit entre les tétées.
Elles sont chacune reliées à un canalicule qui permet l’évacuation du lait vers les canaux au moment de la
tétée.
Aréole : Zone pigmentée au centre de laquelle se trouve le mamelon.
Cellules myoépithéliales : Cellules musculaires qui entourent les alvéoles et qui se contractent pour en éjecter le lait sous l’effet de l’ocytocine.
Cellules sécrétrices / cellules sécrétrices glandulaires / cellules lactifères / lactocytes : Cellules au contact des capillaires sanguins dans lesquelles elles puisent tous les composants nécessaires à la synthèse du lait. Le lait est ensuite sécrété dans la lumière de l’alvéole pour y être stocké.
Colostrum : Parfois appelé «premier lait», il s’agit du liquide produit par les seins dès le deuxième trimestre de grossesse et jusqu’au 3ème jour.
Complément : Lait donné en plus des tétées. Cela peut être du lait maternel exprimé ou une préparation de substitution pour nourrisson.
Crevasse : Blessure du mamelon qui ressemble à une gerçure.
DAL : Dispositif d’Aide à l’Allaitement qui permet de supplémenter le bébé sans utiliser un biberon en même temps que celui-ci tète le sein de sa mère.
Delivrance : La délivrance correspond à la dernière étape de l’accouchement c’est-à-dire l’évacuation complète du placenta.
Dopamine : Neurohormone produite par l’hypothalamus. Dans le cadre de l’allaitement elle inhibe la libération de prolactine par le lobe antérieur de l’hypophyse. Donc tout traitement médicamenteux qui stimule la dopamine ralenti la production de lait (c’est le mode d’action des traitements dit « coupe lait » et à l’inverse les médicaments qui inhibent la dopamine entrainent une augmentation de production de lait (comme par exemple la dopéridone (motilium®)).
Endocrine : Une glande endocrine est une glande qui sécrète une hormone directement dans la circulation sanguine. Ces hormones donnent un message chimique aux organes cibles qui sont équipés de récepteurs. Dans le cadre de l’allaitement c’est par exemple le cas de la prolactine et l’ocytocine sécrétées par l’hypo- physe.
Engorgement mammaire : Accumulation excessive de lait dans les seins.
Expression du lait : Action de tirer du lait.
Fuites de lait : Sécrétion de lait inopiné en dehors d’une tétée.
Galactogène : Qui détermine la sécrétion lactée.
Glande mammaire : Ensemble des composants du sein nécessaire à la fabrication du lait.
HPL : Abréviation pour Hormone Lactogène Placentaire.
Hyperlactation : Production de lait excessive par rapport aux besoins du bébé.
Hypoplasie mammaire : L’hypoplasie signifie en terme médical une insuffisance de cellules. L’hypoplasie mammaire est donc le fait de ne pas avoir suffisamment de tissus mammaires, ce qui entraine généralement une insuffisance de lait.
Intolérance au lactose : Problème de digestion qui témoigne d’un déficit en lactase (enzime). Celle-ci ne digère plus le lactose qui se retrouve au niveau de l’intestin où il fermente. Cela entraîne des symptômes digestifs inconfortables, mais sans mécanisme de défenses immunitaires, contrairement à une allergie.
Lactaction induite / provoquée : Processus qui consiste à établir la production de lait sans qu’il y ait néces- sairement une grossesse préalable (par exemple en cas d’adoption).
Lactation : Processus de sécrétion du lait.
Lait artificiel / industriel : Préparation pour nourrisson comme substitut au lait maternel. À base de lait de vache, d’autres mammifères ou de jus végétaux (riz, soja), leur composition est ajustée pour répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des bébés.
Lobule : Amas d’alvéoles qui ressemble visuellement à une grappe de raisin.
Lobe : Amas de lobules. Le sein comporte 4 à 18 lobes indépendants. Chaque lobe possède son propre canal excréteur, appelé aussi canal de premier ordre.
Mamelon : Partie saillante du sein, il est constitué d’un tissu malléable et peut changer de forme sous l’effet de la succion.
Mastite : Inflammation aiguë de la glande mammaire.
Montée de lait : Augmentation rapide du volume de lait secrété liée à des modifications hormonales qui se produisent dans les quelques jours qui suivent l’accouchement ou à la stimulation des seins. Phénomène pendant lequel la mère peut avoir les seins tendus.
Post-partum : Cette période s’étend de la fin de l’accouchement jusqu’au retour de couches (c’est-à-dire les premières règles après la grossesse).
Prolactine : Hormone produite dans le cerveau par hypophyse. Elle a de nombreuses actions chez l’homme et la femme autre que l’allaitement. Chez la femme allaitante, elle permet le développement des glandes mammaires et la production de lait maternel. Sa sécrétion est responsable de l’arrêt des menstruations dans certaines conditions d’allaitement exclusif.
Ocytocine : Hormone du plaisir synthétisée par l’organisme au niveau du cerveau (hypothalamus). Cette hormone favorise les contractions de l’utérus lors du processus de l’accouchement.
Par la suite, elle a un rôle majeur dans l’allaitement en permettant l’éjection du lait maternel.
Réflexe d’éjection : Processus mécanique d’éjection du lait dû à la contraction des cellules myoépithéliales qui entourent les alvéoles.
Réflexe d’éjection fort ou puissant (REF) : Ejection du lait trop importante avec un flot de lait trop rapide.
Relactation : Processus qui consiste à rétablir la production de lait après l’arrêt de celle-ci.
Vasospasme du mamelon : Phénomène circulatoire dû à une constriction des vaisseaux sanguins du mame- lon. Il peut alors dans un premier temps blanchir puis parfois devenir violacé dans un second temps. Chez certaines femmes, ce phénomène est très douloureux.

TIRE-LAIT ET ACCESSOIRES D’ALLAITEMENT

Bout de sein / Protège-mamelon : Protection en plastique posée par-dessus le téton pour le protéger en cas de douleur ou faciliter la mise au sein de certains bébés.
Coquille d’allaitement : Ustensile en plastique rigide en deux parties, la première est en forme d’anneau et se place sur le sein, la seconde est une coupelle qui s’emboîte sur la première. Elle recueille le lait qui peut s’écouler pendant que le bébé tète de l’autre coté, peut éviter le contact du tissu en cas de mamelons crevassés, ou aider à faire ressortir le mamelon.
Téterelle : Embout en matière plastique qui est en contact avec le sein de la mère lors de l’utilisation d’un tire-lait. Sur les ordonnances, elles peuvent être mentionnées sous le terme « d’accessoires personnels » ou « de kits personnels».
Tire-lait : Appareil à amorçage manuel ou électrique permettant l’expression du lait.

Sources : Les Marraines de Lait, la LLL, Le Petit Larousse, Wikipédia, Traité de l’allaitement maternel, dossiers de l’allaitement

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *