Lait de « début » et « de fin de tétée »…. Clarifions un peu !

Lait de début et de fin de tétée

La composition du lait de chaque femme est unique et peut varier en fonction des besoins du bébé.

La teneur en lipides, c’est-à-dire en « gras » est en moyenne de 3.6%. Cependant c’est l’élément qui  varie le plus dans la composition du lait. Les variations sont associées à divers facteurs mais beaucoup de mères et de soignants semblent se focaliser sur la variation entre « le début » et « la fin » de tétée.

Certes  le lait a une teneur en gras plus importante en « fin de tétée »  mais cela ne doit pas donner lieu à  des raccourcis un peu simplistes.

J’entends souvent des mères s’inquiéter de ce phénomène et dire :

  • « Je ne donne qu’un seul sein comme ça je suis sûre que mon bébé va avoir le lait de « fin de tétée » / « le lait gras ».
  • « On m’a dit que mon lait n’était pas assez gras ».
  • « Je fais patienter mon bébé comme ça il boira plus de lait à la prochaine tétée et boira « le lait gras ».
  • « Mon bébé ne fait que des petites tétées, il ne boit que du lait de début de tétée et on m’a dit que c’était que de l’eau et du sucre ».

La recherche a effectivement mis en évidence que la concentration de matière grasse augmente au fur et à mesure de la tétée.

Cependant cette augmentation est principalement déterminée par le degré de prélèvement du lait. (Daly et al 1993). Autrement dit, plus un sein est drainé et plus la teneur en gras du lait qui en sort est importante. Cela implique donc que plus les tétées sont rapprochées dans le temps et plus la concentration en matière grasse est élevée.

Il existe aussi une variation circadienne : la teneur en gras est plus élevée l’après-midi et le soir qu’en fin de nuit. D’ailleurs, assez logiquement, cela suit les variations de volume de lait que les mères ressentent. Vous avez peut-être vous-même observé avoir plus de lait la nuit ou le matin par rapport à l’après-midi et le soir.

Nul besoin de « faire patienter » entre deux tétées pour espérer avoir du lait plus gras … Bien au contraire ! Plus votre bébé tète fréquemment et plus il reçoit du lait concentré en matière grasse !

Nul besoin d’empêcher votre bébé de boire les deux seins s’il n’est pas rassasié après avoir tété le premier sein. La capacité de stockage des seins de chaque femme est variable, les bébés sont plus ou moins efficaces au sein. S’acharner à ne donner qu’un seul sein par tétée à un bébé peu efficace au sein ou si votre capacité de stockage est plutôt faible peut avoir un effet négatif sur votre allaitement. Observez votre bébé et si besoin proposez lui le second sein. S’il n’a plus envie de téter, il ne tètera pas.

Les mauvaises interprétations des données scientifiques peuvent induire des comportements d’allaitement nuisibles à l’allaitement. Depuis la nuit des temps, les femmes ont allaité sans savoir que leur lait était plus riche en gras au fur et à mesure de la tétée.

Vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de la teneur en gras de votre lait : si votre lait est « peu » gras votre bébé compensera de lui-même en tétant une plus grande quantité de lait. Au final, il bénéficiera toujours de la quantité de matière grasse dont il a besoin. Si votre bébé est né à terme et en bonne santé, vous pouvez lui faire confiance et allaiter à la demande (lien vers l’article).

Par ailleurs comme la teneur en gras varie en permanence, il est faux de dire à une mère que « son lait n’est pas assez gras ». Le lait « pas assez gras », « pas assez riche » ou « pas assez nourrissant » n’existe pas sauf peut-être en cas de dénutrition sévère ! Ces situations extrêmes peuvent se rencontrer dans des pays victimes de famine ou dans nos pays chez des mères gravement anorexiques. Mais cela ne justifie pas un sevrage : si la mère est réalimentée correctement, son lait retrouvera des taux de gras dans les normes.

Il existe cependant des situations particulières  ou ces données scientifiques sur les teneurs en graisses peuvent être intéressantes et utiles.

L’hyper-lactation

Les mères qui souffrent d’hyper-lactation produisent plus de lait que ce dont leur bébé a besoin. Malgré des tétées fréquentes et efficaces, leurs seins ne sont jamais véritablement bien drainés et le bébé reçoit majoritairement du lait peu concentré en graisses. Certains bébés peuvent alors manifester un inconfort digestif, beaucoup de gaz, des selles explosives et vertes.

Dans cette situation, il peut être intéressant (pour aider le bébé à obtenir du lait plus concentré en gras) d’aménager les pratiques d’allaitement :

– Il est possible de donner plusieurs fois le même sein au cours de différentes tétées. Cela revient à rapprocher les tétées sur le même sein et accentuer son drainage (attention à ce que le sein opposé ne s’engorge pas. Il est parfois nécessaire de le désengorger pour soulager l’inconfort).

– Il est possible d’exprimer un peu de lait manuellement ou avec un tire-lait juste avant de mettre bébé au sein. Ainsi, il commencera sa tétée sur un sein en partie drainé et donc la concentration en graisse sera légèrement plus élevée.

Si vous souhaitez conserver le lait exprimé dans ces conditions, précisez-le sur votre étiquetage avant congélation. Il sera préférable en effet d’éviter d’associer uniquement des petits volumes de « début de tétée » pour faire un seul biberon. Si votre bébé est diversifié, ce lait peut être cuisiné avec ses repas solides. Sinon, ce lait peut être mélangé avec d’autres tirages complet ou de « fin de tétée ».

La prématurité ou les pathologies nécessitant un enrichissement du lait en matières grasse.

Les grands prématurés ou les bébés atteint de certaines pathologies doivent recevoir du lait enrichi en gras. Pour ces enfants-là (et si la mère a suffisamment de lait), il est possible de profiter de cette opportunité qu’offre la nature :

Le tirage de lait peut être fait en deux temps de façon à garder préférentiellement le lait exprimé en fin de tétée. Si le service où est hospitalisé le bébé dispose d’un appareil pouvant mesurer les concentrations en lipides, alors cela peut permettre d’individualiser le dosage des produits d’enrichissement. Si le service ne dispose pas de la machine, ce n’est pas grave : bébé bénéficiera tout de même d’un lait légèrement plus concentré en gras.

 

Bon à savoir

L’utilisation d’un tire-lait en double pompage permet d’obtenir du lait plus gras.

Une étude a comparé du lait exprimé tour à tour en simple pompage ou exprimé en double pompage et a déduit que le taux de gras total dans le lait exprimé par les mères en double pompage était de 8.3% (contre 7.3% en simple pompage). Le lait de « fin de tirage » en double pompage atteignait un taux de 12.5% contre 10.5% en simple pompage.

Danielle K. PRIME et al  University of Western Australia "simultaneous breast expression in breastfeeding women is more efficacious than sequential breast expression", Danielle K. Prime, Catherine P. Garbin, Peter E. Hartmann, and Jacqueline C. Kentbreastfeeding medicine, volume 7, number 6, 2012, 442-447
Il y a 10 commentaires pour cet article
  1. Clarisse 05/05/2018 8 h 44 min

    Merci beaucoup pour ces informations très intéressantes!

  2. Giselle 04/09/2018 14 h 34 min

    Merci pour ces informations sourcées 🙂
    J’ai une question : Mon bébé a les selles vertes explosives dont vous parlez et ce depuis plusieurs semaines. Je n’avais pas l’impression que c’était particulièrement inquiétant :/ Quelles conséquences cela a t il sur lui ? Comment se fait il qu’elle devienne verte ? Ça correspond à la manifestation d’une carence ou d’un excès de quelque chose ? Pas assez de gras? Trop de sucres?

    • Maeva, consultante IBCLC 05/09/2018 19 h 13 min

      Bonjour, effectivement cela n’est pas spécialement « inquiétant » car sans effet grave sur la santé : il s’agit juste d’un inconfort digestif pour votre bébés. Cela peut parfois expliquer des pleurs…

      En général c’est les mamans qui ont un reflex d’éjection fort et/ou une hyperlactation (voir les articles sur le sujet) qui sont confrontées à ce problème banal.
      Via internet il est impossible de dire si c’est votre cas ; mais d’une façon générale quand un bébé reçoit majoritairement ce lait de « début » de tétée cela à pour conséquence de modifier la couleur des selles. Le lait est moins légèrement moins gras mais les bébés compensent en buvant de plus grandes quantités donc en général cela n’affecte pas la prise de poids et n’entraîne pas de carences. Si vous avez observé ces selles sur votre bébé et qu’il semble avoir mal au ventre cela peut valoir le coup de faire le point avec une consultante en lactation. Vous trouverez une consultante près de chez vous en cherchant sur l’annuaire des consultantes en lactation http://consultants-lactation.org/
      Il est également important de signaler à votre pédiatre l’aspect des selles car cela peut aussi liée à d’autres causes… allergie alimentaire par exemple (c’est possible via le lait maternel)

  3. Didoune53 04/09/2018 21 h 23 min

    Bonjour, est-ce que dans le cas d’une prise excessive de lait de début de tétée les selles sont aussi liquides et malodorantes ?

    • Maeva, consultante IBCLC 05/09/2018 19 h 03 min

      Bonjour, les selles de bébés allaités sont toujours liquide. En revanche normalement elles ne doivent pas être malodorantes… Si c’est le cas il vaut mieux prendre un avis médical car ça n’est pas normal mais pas forcément en lien avec un déséquilibre de lait de « début/fin » de tétée.

  4. Salma 17/02/2019 0 h 42 min

    Bonjour.
    Mon fils de 7 mois..m a plusieurs fois fait des selles verte. De ses 2 mois à 6 mois plus exactement.

    Ne a 3.380
    Sorti hôpital 3.300
    1 mois . 4.180
    2mois. 5.600
    3mois. 6.100
    4. 6.700
    5. 7.kgs
    6. 7600
    7. 7.720kgs

    Donc j ai fais le lien et en a parler à mon médecin qui m a dit non ça n a rien à voir.

    Dernièrement j ai commencer a tirer mon lait.. et J ai l impression de pas avoir de lais gras.

    Donc je me demande si c’est pas à cause de ça que mon fils grossi moins.

    Je propose plusieurs fois le même sein 3. 4 fois.

    Que me conseillez vous

    Merci.

    • Maeva, consultante IBCLC 19/02/2019 17 h 49 min

      Bonjour Salma,
      Les selles que votre bébé a pu faire pendant une période peuvent avoir été en lien avec ce qui est décrit dans cet article. Mais les selles vertes peuvent aussi avoir d’autres causes peut être que votre pédiatre avait donc une autre piste en tête ?
      Pour le savoir il faudrait observer votre bébé téter au sein tout le long d’une tétée, évaluer sa succion et fait un point complet sur ses habitudes au sein. C’est justement le travail des consultantes en lactation.
      Sans toutes ces informations il est impossible de tirer des conclusions hâtives derrière un écran. Néanmoins quelques indices dans votre message laissent à penser que cela a pu être le cas ses 3 premiers mois :
      Les deux premiers mois il semble avoir pris beaucoup de poids. Notamment entre 1 et 2 mois ou il a pris 1420gr ! C’est une prise de poids hors norme que l’on voit chez les mamans qui ont un reflex d’éjection fort (voir l’article sur le REF) et/ou une hyperlactation.
      Le reflex d’éjection fort permet au bébé de recevoir beaucoup de lait en peu de temps très « facilement » sans trop d’effort de succion. D’ailleurs parfois le lait peut même continuer de couler même quand le bébé lâche le sein ! Il est fréquent d’avoir des selles vertes quand les mamans ont des REF car l’enfant boit ce qui coule facilement sans véritablement drainer de façon intense le sein. Les bébés ont donc peu de lait riche en gras et beaucoup de lait riche en lactose.
      Par la suite la prise de poids s’est nettement ralentie.
      Est-ce le REF qui s’est calmé spontanément ? Avez-vous espacé les tétées ? Introduit une tétine ? A-t-il fait ses nuits ? A-t-il était malade ?
      Bref une cassure de courbe si importante m’interpelle et est le signe que quelque chose s’est passé dans votre allaitement.
      Peut-être avez-vous essayé de donner plusieurs fois le même sein de suite en espérant ainsi qu’il obtienne plus de lait « gras de fin de tétée ». Cette méthode fonctionne bien quand les bébés ont une succion très efficace même si le sein est souple.
      En revanche les bébés qui ne sont pas très efficace au sein auront vraiment du mal à boire assez en tétant plusieurs fois sur le même sein. Ces bébés-là ont besoin qu’on les aide en comprimant le sein pendant la tétée et en changeant de seins plusieurs fois au cours d’une même tétée.
      Vous dite avoir la sensation de ne pas avoir de lait « gras » mais il y a toujours du gras dans le lait…seul le taux de gras varie en fonction de l’intensité du drainage du sein.
      Par contre il est fort probable que votre bébé ne reçoive pas suffisamment de lait : sa prise de poids des derniers mois est bien trop faible…à son âge il devrait encore prendre un peu plus de 100gr par semaine et apparemment ça n’est pas le cas.
      Je vous encourage donc vivement à prendre contact avec une consultante en lactation dans votre secteur pour aider votre bébé à obtenir plus de lait au cours des tétées et faire un bilan de succion. Dans un premier temps essayez déjà de lui proposer plusieurs fois chaque sein au cours de la tétée et pratiquez la compression du sein pendant qu’il tète pour l’aider à avoir du lait gras en drainant au maximum les deux seins.
      Bravo en tous cas pour ces 7 mois d’allaitement ! Merci pour l’intérêt que vous portez à notre blog

  5. Babette 02/05/2019 21 h 04 min

    Bonsoir
    L allaite mon find qui aura 5 mois dans quelques jours, il prend peu de poids (250gr en 1 mois) alors que jusqu a 3,5 mois il prenait 900 gr par mois, mon médecin veut que passe en allaitement mixte… il tète correctement mais a une œsophagite
    Les tétées sont quand il veut, le temps qu il veut, si la tétée dépasse 25 min je change de côté… est ce qu il y a quelques choses à faire pour éviter les biberons?
    Merci beaucoup

  6. Babette 02/05/2019 21 h 04 min

    Bonsoir
    L allaite mon find qui aura 5 mois dans quelques jours, il prend peu de poids (250gr en 1 mois) alors que jusqu a 3,5 mois il prenait 900 gr par mois, mon médecin veut que passe en allaitement mixte… il tète correctement mais a une œsophagite
    Les tétées sont quand il veut, le temps qu il veut, si la tétée dépasse 25 min je change de côté… est ce qu il y a quelques choses à faire pour éviter les biberons?
    Merci beaucoup

    • Maeva, consultante IBCLC 03/05/2019 10 h 37 min

      Bonjour,
      C’est effectivement pas normal que le poids ralentisse si brutalement.
      L’œsophagite peut être douloureuse pour lui et modifier son comportement au quotidien mais normalement cela ne devrait pas avoir d’impact sur sa prise de poids sauf si vous avez remarqué qu’a cause de la douleur il tète moins souvent et moins longtemps qu’avant.
      Quand un enfant a des difficultés de prise de poids il est souhaitable que le pédiatre fasse un bilan de santé complet (analyse d’urine, prise de sang à la recherche de marque d’infection ou de carences, examen clinique approfondi…) et par ailleurs un bilan de l’allaitement avec une consultante en lactation (évaluation de la succion, de la prise du sein, de la lactation et des causes éventuelles de baisse de lactation) afin d’explorer toutes les pistes possibles : médicales ou en lien avec l’allaitement.

      En effet, même si l’allaitement se passait bien jusque là, il y a plein de causes qui peuvent agir sur la lactation, le rythme des tétées ou la façon de téter…
      prise d’une pilule contraceptive, pathologie thyroïdienne, retour de couche, nouvelle grossesse, introduction d’une tétine, nuits complètes, diversification trop rapide ou mal adaptée etc…

      Donc comme il y a une multitude de causes possibles à ce soudain changement, bien sûr, il y a pas mal de pistes à explorer avant de passer en allaitement mixte.

      Dans un premier temps, en attendant de consulter un(e) spécialiste de l’allaitement, si vous n’avez aucune idée de ce qui a pu modifier sa prise de poids, vous pouvez mettre en place immédiatement quelques mesures simples afin que votre bébé reçoive plus de lait maternel :
      – faire des tétées en plus
      – pratiquer la compression du sein pendant qu’il tète
      – changer de sein dès qu’il vous semble ne plus avaler à chaque succion (sans obligatoirement attendre 25 min. Si le sein est déjà bien drainé au bout de quelques minutes il est possible de changer de sein. Vous pouvez changer autant de fois que votre bébé l’accepte au cours d’une même tétée)
      – tirer votre lait entre les tétées, cela aura un effet stimulant même si les quantités seront faibles.
      – proposer le lait tiré à votre bébé. Vous n’êtes pas obligée d’utiliser un biberon, vous pouvez utiliser utiliser des alternatives (cuillère, tasse, pipette, soft cup etc…)

      J’espère que vous trouverez rapidement la cause de ce changement et retrouverez vite un allaitement serein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *