L’A, B, C de l’abcès

L'A, B, C de l'abcès

L’abcès est une pathologie rare de l’allaitement. Les mères le redoutent et les soignants s’en inquiètent. Mais avoir un abcès ne signifie pas obligatoirement la fin de l’allaitement.

L’abcès, qu’est-ce que c’est ?

L’abcès est dans la majorité des cas le résultat d’une mastite non traitée.

La mastite se caractérise par un sein douloureux, rouge, gonflé et de la fièvre. Le lait s’accumule dans le sein et une zone de la glande mammaire s’inflame. Si vous constatez ces symptômes, c’est le moment de consulter. En effet, il faut traiter la mastite AVANT qu’un abcès ne se forme.

Si vous avez beaucoup attendu avant de consulter ou si le traitement proposé n’a pas été suffisamment efficace, un abcès peut se former.

Il s’agit d’une masse que l’on peut sentir au toucher et qui est très douloureuse. Cette masse est remplie de lait épaissi et/ou de pus. Si la masse est très grosse, elle peut même déformer le sein.

Est-ce que je peux continuer à allaiter ?

Oui, l’abcès n’est pas une contre-indication à l’allaitement pour un enfant à terme et en bonne santé. En revanche, selon sa localisation sur votre sein, la douleur peut être tellement forte que les tétées deviennent insupportables. Vous pouvez allaiter le plus possible sur le sein non atteint et exprimer manuellement ou avec un tire-lait sur le sein douloureux.

Comment se soigner ?

La meilleure prévention de l’abcès reste des tétées efficaces et fréquentes, toutefois si vous êtes victime d’un abcès une consultation spécialisée est recommandée.

L’équipe médicale évaluera selon le cas le meilleur traitement :

  • Traitement chirurgical: sous anesthésie générale ou locale, le chirurgien va inciser l’abcès, le vider de son contenu et nettoyer la cavité. Il placera ensuite un drain, ou des mèches et une infirmière viendra faire des pansements jusqu’à la cicatrisation complète.

Il s’agit du traitement le plus couramment proposé.

  • Ponction sous échographie: Cette technique moins invasive consiste à ponctionner à l’aide d’une aiguille le contenu de l’abcès. En effet, l’aiguille est guidée par une échographie. Selon le volume, il peut y avoir plusieurs ponctions. Cette technique moins fréquente présente de nombreux avantages et a été décrite par une équipe lyonnaise.

Ces techniques sont en générales associées à un traitement antibiotique et demande une surveillance médicale de l’évolution de la cicatrisation. Du lait maternel peut s’écouler par la plaie mais c’est une bonne chose : il va nettoyer tout comme un « sérum physiologique » mais il va aussi accélérer la cicatrisation grâce à sa composition.

En l’absence de traitement chirurgical ou de ponction, l’abcès peut « remonter » jusqu’à la peau : la peau devient très fine et s’ouvre. Le contenu s’évacue alors spontanément. Par ailleurs, il peut également rester dans le sein et être détruit progressivement par les défenses naturelles du corps, la masse peut donc être perceptible pendant plusieurs mois.

À ne surtout pas faire :

  • Essayer de percer soit même l’abcès.
  • Appuyer très fort sur la masse en espérant évacuer son contenu.
  • Arrêter brutalement l’allaitement.
soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *