Je fume… mais je souhaite allaiter

Effets nocifs du tabac sur la santé des mères et leur bébé

Il est clair que les effets nocifs du tabac sur la santé des mères et celle de leur bébé sont connus. Si vous êtes fumeuse il est donc naturel de vous poser des questions et d’hésiter sur votre choix.

D’ailleurs, il est indispensable d’avertir l’équipe soignante qui suit votre grossesse. La grossesse est une période propice pour réduire ou stopper sa consommation de tabac.

Il existe des sages-femmes tabacologues qui proposent des consultations ciblées pour les femmes enceintes fumeuses. Il est également tout à fait possible de les consulter pendant la période d’allaitement.

Les effets secondaires possibles pendant l’allaitement

La nicotine abaisse les taux de prolactine et peut entraîner un manque de lait. Le lait des mères fumeuses semble avoir un taux de lipide plus bas. La nicotine induit des décharges d’adrénaline qui pourraient perturber le réflexe d’éjection.

La nicotine passe rapidement dans le lait, elle peut rendre les bébés irritables, provoquer des nausées, des vomissements, des troubles du rythme cardiaque ou de la tension, des coliques et elle change également le gout du lait.

Par la fumée, les bébés sont aussi victimes de tabagisme passif et donc plus sensibles aux affections respiratoires… bronchiolites, asthmes etc.…

Par ailleurs la cigarette contient d’autres composants toxiques dont le passage dans le lait n’a pas été étudié.

Je n’arrive pas à arrêter de fumer …

Si vous ne parvenez pas à stopper totalement de fumer, l’allaitement est non seulement possible mais surtout recommandé ! Malgré tous les effets secondaires connus, la balance risque / bénéfice reste en faveur de l’allaitement maternel.

Les enfants de mères fumeuses allaités ont 7 fois moins de risque d’affection respiratoire que les enfants de mères fumeuses non allaités !

L’Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé estime que « l’allaitement demeure le meilleur choix même si la mère continue de fumer », des études ayant « montré qu’en cas de tabagisme maternel, la morbidité était plus élevée chez les enfants nourris au lait industriel comparativement à ceux allaités ».

Limiter les effets du tabac sur mon bébé

Il est possible de minimiser au maximum les effets du tabac :

Commencez si possible à réduire votre consommation de tabac. En effet, les effets nocifs sont dose/dépendant : plus vous fumez plus les effets secondaires sur votre bébé peuvent être importants.

– Fumez de préférence juste après la tétée et attendre si possible 2h avant de donner la tétée suivante.  Ainsi votre bébé recevra moins de nicotine que si vous aviez fumé juste avant ou pendant la tétée.

– Fumez dehors, ou dans une autre pièce que votre bébé.

– Lavez-vous les mains après avoir fumé, et changez de vêtement (ou mettez une veste pendant que vous fumez, que vous enlèverez pour rejoindre votre bébé)

– Évitez de dormir dans le même lit que votre bébé.

Même si vous êtes fumeuse, votre lait reste le meilleur lait pour votre bébé !

 

Article publié dans les Dossiers de l’allaitement n° 101 (Octobre – Novembre – Décembre 2014)

Article de l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé

 

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *