Gastro entérite du bébé et allaitement

Gastroentérite du bébé et allaitement

La gastro entérite est généralement due à un virus (le plus souvent le rotavirus) et parfois à des bactéries.

L’infection va entrainer une inflammation de l’intestin et de l’estomac. Les symptômes sont donc généralement des diarrhées et/ou des vomissements, accompagnés ou non de fièvre.

L’organisme arrive généralement à venir à bout de cette infection en 2 à 5 jours (un peu plus s’il s’agit d’une bactérie). C’est une maladie très contagieuse qui crée chaque année des épidémies en hiver, votre enfant sera donc très probablement mis en contact avec ce virus.

Comment distinguer régurgitation et vomissement ?

Un bébé régurgite souvent et c’est tout à fait normal. Le sphincter du haut de l’estomac censé empêcher les liquides de remonter dans l’œsophage n’est pas encore mature. Les bébés  sont nourris uniquement de liquides et ont un naturellement un faible tonus du buste. Il est donc tout à fait normal qu’ils régurgitent. S’ils avalent de l’air et font des rots, l’air expulsé peut entraîner un peu de lait en sortant. Une régurgitation fait ressortir du lait en petite ou moyenne quantité, votre bébé ne parait pas tellement gêné. Le lait peut être d’aspect « normal » ou caillé si le processus de digestion a commencé. Un simple bavoir ou lange suffit à absorber ces petits volumes.

En revanche, lors d’un vomissement, l’estomac expulse littéralement son contenu. Quand il vomit, vous pouvez apercevoir comme un spasme de votre bébé. Le volume de lait expulsé est assez important et le lait sort « en jet ».  Après avoir vomit, votre bébé ou son lit est trempé de lait. L’odeur peut aussi être inhabituellement forte.

Est-ce que mon bébé à la diarrhée ?

Un bébé allaité exclusivement a toujours des selles liquides, parfois avec des « flocons ». Elles sont jaunes moutarde, jaunes or, ocre, parfois verdâtres. Elles ont une odeur un peu aigrelette.  Bien qu’elles soient liquides, ce n’est pas de la diarrhée.

Les selles de diarrhées dues à une infection ont une odeur bien différente : elles sont nauséabondes. Elles sont aussi très liquides et de couleurs variables. Elles sont très fréquentes… plus de 8 par jour.

Quand consulter ?

Si votre bébé vomit et/ou a la diarrhée et/ou de la fièvre, il faut consulter assez rapidement. Il faut consulter d’autant plus vite qu’il est jeune ! Plus votre bébé est petit et moins il a de réserves.

Les vomissements, la diarrhée ou une forte fièvre peuvent très vite entraîner une déshydratation. Il faut donc surveiller de très près la prise de poids et l’état général de votre bébé pendant ces quelques jours critiques.

Il n’y  pas de traitement spécifique  contre la gastro-entérite, mais vous pourrez trouver des médicaments pour aider à supporter les symptômes ou prévenir la déshydratation. La déshydratation étant LE risque principal pour un bébé atteint de gastro-entérite.

Comment éviter la déshydratation et la perte de poids ?

Il est fréquemment prescrit aux enfants des solutés de réhydratation à proposer en petites quantités entre les repas ou les biberons.

C’est  une chance si vous allaitez car le meilleur soluté de réhydratation est le lait maternel !

Il contient de l’eau, du sucre et des électrolytes (sodium potassium, chlorure) comme les sachets de soluté.

La meilleure prévention de la déshydratation pour un bébé allaité est donc de faire très souvent des petites tétées. Ceci compensera les pertes dues aux vomissements et à la diarrhée et assurera un apport continu de calorie.

Si votre bébé est diversifié, proposer lui un maximum de petites tétées entre les repas et fractionnez les repas solides. Choisissez des aliments faciles à digérer (pâtes, riz, compote de pomme, viande maigres…) et évitez les aliments riches en fibre ou en graisses (crudités, fruits cru, fritures…).

S’il n’a pas d’appétit pour les solides il est possible qu’il réclame plus le sein. Il n’est pas rare de voir ainsi des bambins d’un ou deux ans revenir pendant quelques jours à un allaitement exclusif. Une fois rétabli, il mangera de nouveau comme avant et retrouvera son rythme de tétées habituel.

Le lait maternel : un alicament ! Parfait avant pendant et après une gastro-entérite.

Le lait maternel limite les risques d’attraper une gastro-entérite.

La composition spécifique bifidogène de la flore intestinale des bébés allaités évite l’installation d’une flore pathogène, ce qui est le cas quand un bébé est victime d’une gastro-entérite.

Certains composants du lait se lient aux agents pathogènes et les empêches de passer la barrière intestinale des bébés : ils sont évacués simplement par les selles sans causés de désagréments.

Un bébé allaité a plus de 3 fois moins de chances à 2 mois d’attraper un gastro-entérite qu’un bébé non allaité du même âge !

Le lait maternel est parfait pour soigner votre bébé. Nous l’avons déjà vu, il peut agir comme un soluté de réhydratation grâce à sa composition parfaitement adapté à la situation. Facilement digestible, il demande peut d’effort au tube digestif pour digérer les nutriments qu’il contient. Même si le transit est accéléré du fait de la diarrhée, la rapidité de digestion fera que votre bébé bénéficiera quand même d’un apport nutritif.

S’il a perdu l’appétit pour les solides, c’est un excellent moyen de lui apporter des calories.

Dès lors que votre corps est en contact avec un virus ou un germe, même si vous n’avez aucun symptôme, votre corps fabrique les anticorps spécifiques pour lutter contre. Ces anticorps se retrouvent dans votre lait ! C’est un très bon moyen d’accélérer la guérison de votre bébé et de renforcer son système immunitaire.

Le lait maternel aide à reconstruire la flore intestinale. Après une gastro-entérite, la flore intestinale est déséquilibrée. Certains médecins prescrivent donc des probiotiques pour réensemencer la flore après un épisode aiguë de gastro-entérite. Votre lait est à la fois pré- et pro-biotique. Il aidera votre bébé a reconstituer une flore adapté le plus rapidement possible.

Mon conseil : si vous aviez projeté de sevrer votre bébé ou de débuter la diversification, attendez son rétablissement complet avant d’introduire un nouveau lait ou de nouveaux aliments. De cette manière, son système digestif sera remis de ce désagrément et il sera plus facile pour lui de s’adapter à la nouveauté. Vous pourrez vous rendre compte si le lait choisi ou le nouvel aliment introduit est bien toléré par votre bébé.

La gastro entérite se transmet par contact : Lavez-vous les mains !!!!

Il y a un commentaire pour cet article
  1. Pingback: Lait infantile contaminé - La Minute Maternelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *