Congés maternité : une bonne nouvelle pour les indépendantes !

Congés maternité : une bonne nouvelle pour les indépendantes !

On le sait, la durée du congé maternité impacte considérablement les durées d’allaitement.

Bien sûr, allaiter et reprendre le travail est possible mais cela demande une bonne organisation. Dans la plupart des cas, cela implique une séparation maman-bébé. La lactation peut-être mis en péril. De plus, cela peut avoir des conséquences sur leur développement neurologique du fait qu’ils aient besoin de la présence maximale de leur mère.

En plus d’être assez court, le congé maternité français était particulièrement injuste. Les salariés et les travailleuses indépendantes ne bénéficiaient pas des mêmes conditions.

Depuis le 29 mai, la durée du congé maternité des travailleuses indépendante est alignée à celui des salariés soit 112 jours. C’est une bonne nouvelle pour les indépendantes et bien sûr,  je me réjouis pour ces femmes. Néanmoins, 112 jours restent un congé maternité très court.

Même pour une mère qui n’allaite pas son bébé, les premiers mois sont fondamentaux pour le lien d’attachement et pour retrouver un nouvel équilibre de vie avec bébé. Donc pour une femme qui allaite,  la reprise du travail est un réel frein et pousse certaines femmes à stopper un allaitement qui se passait bien.

Les femmes françaises font face à une véritable injonction paradoxale :

D’un côté le Plan national nutrition Santé (PNNS) et les professionnels de santé mettent en avant l’intérêt de l’allaitement maternel et recommandent un allaitement exclusif de 6 mois et plus après la diversification ; de l’autre on demande aux femmes de reprendre le travail quand leur bébé n’a que deux mois et demi !

Il s’agit là d’un choix politique qui n’est pas le même dans les autres pays. En Europe, les durées de congé maternité varient énormément :

Sur 30 pays seuls 8 pays proposent un congé maternité inférieur à 112 jours. Sur ces 8 pays 7 proposent un congé parental long et très bien indemnisé : 80 à 100% du salaire.

Seul Malte propose 14 semaines de congé maternité sans contrepartie de possibilité d’un congé parentale rémunéré.

Sur le podium des congés maternité les plus longs on trouve :

  • Les bulgares avec leur congé maternité de 68 semaines soit plus d’un an !
  • Le Royaume-uni avec 52 semaines donc 39 rémunérées.
  • L’Irlande avec 42 semaines de congé maternité.

À noter tout de même que les conditions de rémunérations sont assez disparates et que la durée légale du congé maternité n’est pas vécu de la même façon si par ailleurs la possibilité d’un congé parental bien rémunérer peut venir en soutient et permet un réel choix aux femmes.

Photo by Pixabay from Pexels

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *