Comment donner son lait ?

Le don de lait

Le don de lait

Le mois de décembre est celui des cadeaux. Mais aussi, celui des collectes des banques alimentaires, du téléthon et des appels aux dons….

Et si vous donniez votre lait ? Quel plus beau cadeau pour un bébé prématuré ou malade ?

En France, les lactariums assurent la collecte et la distribution du lait maternel. Les lactariums font le lien entre les mères donneuses et les hôpitaux qui prennent en charge les bébés prématurés ou qui ne peuvent tolérer un autre lait que le lait de femme.

Sachez que le don de lait est anonyme et gratuit.

Qui contacter ?

Si votre allaitement se passe bien et que vous avez du lait en abondance, rapprochez-vous du lactarium le plus proche de chez vous. Certains lactariums organisent des tournées de récolte de façon à ce que toutes les mamans de France métropolitaine puissent faire des dons. Ainsi, les équipes du Lactarium de Montpellier se déplacent jusque dans les Alpes et la côte d’Azur (à noter qu’il faut contacter un lactarium qui peut accepter des dons anonymes, les autres lactariums ne reçoivent et traitent que le lait des mères dont l’enfant est hospitalisé sur place).

Comment ça se passe ?

Le lactarium dont vous dépendez va constituer un dossier médical. On vous propose un entretien. Puis un questionnaire médical sera envoyé au médecin qui a suivi votre grossesse.

Le but est de permettre d’écarter tout risque éventuel pour les bébés receveurs (tabagisme, prise régulière de certains médicaments toxiques…). En effet, si vous fumez ou que vous prenez certains médicaments, il n’est pas possible de donner son lait. Celui-ci sera utilisé pour des bébés particulièrement fragiles et sensibles.

Une prise de sang est prescrite pour un dépistage sérologique dès le premier don. Puis, il sera renouvelé tous les 3 mois si vous continuez de donner votre lait. Il s’agit de s’assurer que les donneuses ne soit pas porteuses de virus. Tels que le Sida, l’Hépatite B, l’Hépatite C, ou l’HTLV.

Si vous n’avez pas déjà loué un tire-lait, le lactarium peut vous en prescrire un.

Le lactarium va également vous fournir des flacons de recueil stériles dans lesquels vous allez congeler votre lait. Un thermomètre peut vous être fourni pour contrôler la température de votre congélateur.

Vous tirez votre lait à votre rythme et sans objectif de chiffres et vous congelez ce lait avec soin. Chaque lactarium dispose d’une équipe de collecteurs (-trices) qui vont aux domiciles des mamans récupérer le lait congelé. Selon le lactarium, la fréquence des tournées est variable. Elle se fait sur rendez-vous au cas par cas avec les mamans.

Quelles sont les règles d’hygiène et de conservation ?

Les recommandations pour tirer le lait en vue d’un don sont un peu renforcées par rapport à celles pour tirer du lait pour son propre bébé à terme et en bonne santé.

L’association des lactariums de France recommande :

« Avant chaque recueil, se laver les mains et les seins avec un savon non parfumé, puis se sécher la peau avec un mouchoir jetable. Le matériel utilisé pour le recueil (biberons de recueil, téterelles et tubulures, coquilles, tire-lait manuel) doit être systématiquement dégraissé au liquide vaisselle puis stérilisé. Une fois le recueil terminé, le lait doit être transvasé dans un biberon. Celui-ci sera à garder pendant 24 h dans le frigo. Vous pourrez cumuler le lait de plusieurs recueils dans un même biberon tout au long de la journée. Le lait doit être refroidi sous un robinet d’eau froide, puis placé dans la zone la plus froide du réfrigérateur à + 4°C. En fin de journée, le biberon doit être stocké au congélateur à -18°C »

Tout comme n’importe quel aliment, le lait maternel décongelé ne doit jamais être recongelé.

Que va devenir mon lait ?

La personne qui a récupéré votre lait viendra avec un véhicule équipé de façon à assurer le transport de votre lait sans qu’il se décongèle.

Une fois au lactarium, vos flacons de lait seront décongelés et analysés individuellement pour s’assurer que le nombre de germes qu’ils contiennent soient dans les normes acceptables, qu’ils ne soient pas contaminés par un germe nocif, ou qu’ils ne contiennent pas de substances contre-indiquées.

Les laits sont ensuite mélangés ensemble afin d’obtenir un mélange de composition homogène, conditionnés en biberons de 200ml et pasteurisés.

Un nouveau contrôle bactériologique est effectué sur chaque lot de lait maternel pasteurisé pour être absolument certain qu’aucune contamination n’a eu lieu lors de ces diverses manipulations.

Le lait est à ce stade disponible pour les services hospitaliers et leurs petits patients… Des petits patients qui vont pouvoir bénéficier des qualités inégalées du lait maternel grâce à vous !

 

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *