Le colostrum… ces gouttes si précieuses !

Le colostrum… ces gouttes si précieuses !

Qu’est ce que c’est ?

Le colostrum est le mot scientifique qui désigne le premier lait que vous fabriquez avant la montée de lait. Sa fabrication commence dès le deuxième trimestre de grossesse. Ceci explique si vous avez peut-être déjà observé des petites pertes de colostrum ou simplement des petites « croûtes » au bout du mamelon.

Le colostrum… ces gouttes si précieuses !

Si vous n’avez rien vu, pas d’inquiétudes, cela n’est absolument pas prédictif de votre capacité à produire du colostrum. Cela signifie simplement qu’il reste « stocké » en petite quantité dans les seins en attendant bébé !

Le colostrum est un liquide un peu plus épais que le lait, voir visqueux. Il est souvent de couleur jaune mais peut aussi être légèrement translucide.

Le colostrum est produit en très faible quantité : de 2 à 20 cuillère à café par tétée (ou tirage) soit 37 à 100 cuillère à café par 24h. Sa faible quantité couvre parfaitement les besoin de votre bébé car le colostrum est un lait très concentré !

L’extrait sec total du colostrum  représente 180 gr/L  alors que le lait mature  en contient  124 gr/L. Autrement dit, le lait mature contient proportionnellement plus d’eau que le colostrum.

Sa composition

La composition du colostrum n’est pas tout à fait identique au lait mature pour répondre parfaitement aux besoins spécifiques des nouveau-nés :

  • Plus forte concentration en protéine.
  • Plus forte concentration en anticorps et présence de facteurs immuno-régulateurs
  • Forte concentration  de facteurs de croissance et de facteurs régulateurs (comme l’insuline, le cortisol, le facteur de croissance épidermique…)
  • Plus forte concentration en sels minéraux et oligoéléments (sodium potassium chlore cuivre et zinc…)

Sa composition lui vaut l’appellation par certains professionnels de « premier vaccin. »

En effet il aide les nouveau-nés à se protéger contre les infections. La « poche des eaux » est un milieu stérile, une fois rompu, votre bébé est mis en contact avec les germes, bactéries,  et virus de l’environnement alors que  son système immunitaire est immature.

Il contient 2 à 5 fois plus de protéines ayant des propriétés anti-infectieuses.  Le taux d’immunoglobulines peut être  jusqu’à 100 fois plus élevé dans le colostrum que dans le lait mature !

On le sait moins mais le colostrum a aussi des propriétés laxatives. Cela permet aux nouveaux nés d’évacuer plus rapidement et plus facilement le méconium (les premières selles qui sont visqueuses et collantes.)

Quelques idées

Quelques idées pour que votre bébé bénéficie quoi qu’il arrive de votre colostrum :

Votre colostrum est trop précieux  pour que votre bébé n’en bénéficie pas ! Si votre bébé dort beaucoup pendant les 72h qui suivent l’accouchement, exprimez manuellement un peu de colostrum et récupérez les quelques gouttes avec une petite cuillère. Même s’il dort vous pouvez lui mettre quelques gouttes dans la bouche ou sur les lèvres pour qu’il le lèche. Cela lui permettra de bénéficier des propriétés si précieuses du colostrum et stimulera votre lactation !

Si vous êtes séparée de votre bébé pour des raisons médicales, tirez dès que possible votre colostrum manuellement ou avec un tire lait : il pourra être donné à votre bébé. Si il n’est pas encore possible de l’alimenter directement par voie entérale sachez que les soins de bouches peuvent être réalisés avec votre colostrum. Les bébés les plus fragiles ont d’autant plus besoin de recevoir ce liquide si précieux.

Le savez-vous ?

Si vous êtes enceinte et que vous allaitez encore votre ainée, votre lait change de composition pour redevenir du lait colostral et préparer l’arrivé de votre petit dernier. Le gout devient alors plus salé et les quantités diminuent. Certains bambins se détournent alors du sein. Si votre bambin est un « gros téteur », il est possible que ses selles changent d’aspect et soient plus molles à cause des  propriétés laxatives du colostrum.

Il y a 2 commentaires pour cet article
  1. Pingback: L’importance des tétées précoces - La Minute Maternelle
  2. Pingback: Analyse des selles de bébé exclusivement allaité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *