Clampage du cordon, un acte pas si anodin

Clampage du cordon

Lors de l’accouchement, après l’expulsion, la sage-femme va « clamper le cordon », c’est-à-dire interrompre la circulation sanguine du cordon ombilical qui relie votre bébé à votre placenta avec des pinces. Une fois la circulation interrompue, il est alors possible de le couper.

Un acte de routine qui en général n’inquiète pas du tout les mères. D’autant plus que c’est absolument indolore pour maman et pour bébé.

 

clampage du cordon

 

Pourtant ce geste n’est pas sans conséquence. À la naissance, environ 30% du volume sanguin sanguin foeto-placentaire est encore dans le cordon et le placenta.

Tant que le cordon continue de battre, ce sang vient augmenter le volume sanguin du bébé.

Plus le cordon est clampé tardivement, plus la transfusion placentaire est importante. Attendre 5 minutes pour clamper le cordon peut permettre de récupérer 87% du volume sanguin encore contenu dans  placenta.

Selon les différentes études, on parle de clampage précoce quand il a lieu avant la première minute de vie. C’est-à-dire immédiatement après l’expulsion.

Or, grâce à ce volume sanguin en plus, les bébés ayant bénéficié d’un clampage tardif du cordon ont un meilleur statut en fer.

Ce volume supplémentaire d’approvisionnement en fer peut s’élever à 40-50 mg/kg de poids corporel. C’est un véritable moyen de prévention contre les carences en fer pendant la première année de vie.

Il existe, chez certains soignants, la crainte que le nombre plus élevé de globule rouge, dû au clampage tardif du cordon, aggrave le risque d’ictère. Les études mettent en effet en évidence un taux d’hématocrites plus élevé chez les bébés ayant bénéficié d’un clampage tardif. Mais ceci n’a aucun effet sur la santé de ces bébés et n’augmente pas le risque d’ictère pathologique.

Pour ces raisons, l’OMS recommande d’attendre 1 à 3 minutes avant de clamper le cordon.

Il peut cependant  y avoir un intérêt à clamper rapidement le cordon pour des raisons médicales : réanimation pédiatrique, cordon trop court, circulaire  du cordon bloquante, besoin de prélèvement de sang de cordon ou en cas souhait de faire un « don de sang de cordon ».

Pour en savoir plus sur le clampage tardif du cordon, vous pouvez consulter ce document ou cet article.

 

Le savez-vous ?

 

clampage du cordon

 

Certains parents choisissent de ne pas couper le cordon et de laisser le bébé relié au placenta jusqu’à ce que le cordon se détache naturellement du bébé : on les appelle les « bébés lotus » du nom de la première maman à avoir fait cette expérience. Ce geste symbolique n’est possible que pour les naissances à domicile. En milieu hospitalier, on considère le placenta comme un déchet opératoire. De plus, il sera incinéré, en application de la réglementation relative aux déchets d’activités de soins à risques infectieux (articles R.1335- 1 et suivants du code de la santé publique).

From Pexels by rawpixel.com

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *