Apprendre à marcher : toute une aventure !

Apprendre à marcher : toute une aventure !

Les premiers pas d’un bébé sont une étape attendue et marquante pour beaucoup de parents.

C’est en effet un grand changement dans la vie d’un bébé et de ses parents.

Marcher en équilibre sur ses deux pieds est un exploit que tous les bébés pourront accomplir. C’est le résultat d’un véritable entrainement de sportif qui commence dès la naissance.

Un bébé en bonne santé va passer par toute une série d’acquisitions motrices, moins spectaculaire que la marche, mais fondamentales qu’il ne faut pas négliger et que vous pouvez observer avec autant d’émerveillement.

Chaque étape est indispensable pour l’acquisition de la suivante. Un peu comme dans un jeu vidéo où vous devez terminer un « monde » avant de pouvoir débuter le suivant.

 

On peut distinguer 3 grandes périodes avant l’acquisition de la marche :

Le temps de la découverte du corps (de 0 à 6 mois environ)

A la naissance, le nouveau-né est hypotonique au niveau du tronc et hypertonique au niveau des membres. C’est-à-dire que ses muscles du dos ne sont pas encore capables d’assurer le maintien de sa colonne vertébrale. Il a encore du mal à tenir sa tête.

En revanche ses bras et ses jambes sont très toniques et restent en position repliée. Bébé est donc naturellement recroquevillé, ses mouvements sont saccadés et il ne les contrôle pas. Ses reflex archaïques sont à l’origine d’une bonne partie de ses mouvements. Par exemple, le reflex de survie lui permet de relever la tête lorsqu’il est sur le ventre. Le reflex de grasping lui fait serrer le poing autour de tout objet qui lui touche la paume de la main ect…

A la maternité, le pédiatre vérifie le tonus et les réflexes de votre bébé. C’est un signe de bonne santé et ce sont des pré-requis indispensable à son développement moteur futur.

Progressivement, pendant les 4 premiers mois, bébé commence à étendre ses membres. Il contrôle de mieux en mieux ses mouvements qui deviennent moins brusques. Allongé sur le dos, il tourne de mieux en mieux sa tête de droite à gauche. Puis, il la maintient plus facilement.

Après 4 mois, il va petit à petit prendre conscience de ses membres et s’apercevoir qu’il peut les contrôler. Il peut ainsi passer de longs moments à regarder ses mains passer devant ses yeux et les observer attentivement. Il découvre ses mains avec sa bouche et porte tous les objets qu’on lui propose à la bouche. Grâce au contrôle de ses mains, il commence à saisir par lui-même les objets à sa portée.

Allongé sur une surface plane, il s’amuse à mettre ses pieds à la bouche et découvre cette partie de son corps avec plaisir. Cela n’a l’air de rien mais cet exercice lui apprend à enrouler son dos. Puis, va lui permettre de découvrir comment « rouler sur le côté » et de se mettre à plat ventre.

Ces exercices répétés sont un véritable entrainement de sportif répétitif qui lui permet d’acquérir la capacité musculaire et le tonus suffisant pour partir à la découverte de l’espace qui l’entoure.

 

Le temps de la découverte de l’espace (de 5 mois à 10 mois environ)

Cette étape n’est possible qu’une fois que bébé contrôle bien les mouvements de ses membres, a bien pris conscience de son corps, et à compris comment « rouler sur le coté ». Bébé se déplace en roulant au sol. S’il s’est suffisamment entraîné à mettre ses pieds à la bouche et à enrouler son dos, il est suffisamment musclé pour retenir sa tête et éviter de se cogner. Désormais bébé est à l’aise sur le ventre et peut jouer de longs moments dans cette position en appui sur ses bras. S’il fatigue, il est capable de revenir sur le dos par lui même.

Grâce au « roulés boulés », il peut déjà se déplacer. Mais en appui sur ses bras à plat ventre il va vite comprendre qu’il peut se faire glisser vers l’arrière surtout s’il est posé sur une surface lisse et habillé. Il va aussi apprendre à pivoter sur lui-même et orienter son buste dans la direction souhaitée.

Dès qu’il en sera capable, grâce à la traction de ses bras et l’aide des pieds, bébé va ramper vers l’avant tel un mini soldat. Certain bébé excellent dans cette technique.

À partir de la position ventrale, bébé va également pouvoir détacher son ventre du sol et expérimenter la position « 4 pattes ». Cela demande quelques efforts au départ mais avec l’entrainement répété il parvient de plus en plus facilement à maîtriser la position et maintenir son équilibre. C’est la première fois qu’il doit gérer son équilibre : encore une étape vers la marche !

Une fois sur ses quatre appui, bébé va devoir coordonner son mouvement pour parvenir à se déplacer à 4 pattes. Se faisant, il se muscle les bras ce qui lui assurera une bonne protection quand il perdra l’équilibre vers l’avant.

Pour parvenir à se mettre seul debout, bébé a besoin de savoir se mettre à 4 pattes. Du « quatre pattes », il peut se mettre à genoux. Puis en s’appuyant sur un objet, il part à la découverte de la verticalité !

 

Le temps de l’apprentissage de la verticalité (à partir de 8 mois)

Le bébé qui a pu expérimenter toutes les étapes ci-dessus sera capable de se mettre par lui-même en position verticale. À partir des positions « plat ventre » ou « quatre pattes », il peut se mettre en position assise et la maintenir.

Tous les exercices qu’il a fait pendant 8 mois ou plus lui ont permis de bien muscler son dos et ses membres et d’être à l’aise avec son corps. Il découvre la position assise et un jour ,alors qu’il a suffisamment confiance en lui, il expérimente la position debout.

Le bébé à l’aise en 4 pattes va pouvoir utiliser n’importe quel appui stable à sa portée pour se mettre debout : canapé, table basse, tabouret, barreau d’un parc…

Il lui faudra encore un peu de temps pour maîtriser l’équilibre sur ses deux pieds mais dès qu’il se sentira à l’aise il pourra se déplacer tout en maintenant un appui, puis il lâchera cet appui pour faire « ses premiers pas » !

 

Photo by Rawpixel from Pexels

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *