Allaiter à la demande

Allaiter à la demande

Si vous avez choisi d’allaiter, vous avez sûrement entendu l’expression  « allaiter à la demande ».

Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

La quantité de lait que vous produisez est déterminée par l’appétit de votre bébé. Autrement dit, plus votre bébé boit du lait et plus votre corps produit du lait. À l’inverse, s’il boit moins de lait votre corps diminue sa production de lait. C’est ce qui permet le sevrage.

Si vous souhaitez allaiter exclusivement et produire autant de lait que nécessaire pour nourrir votre bébé vous devez donc lui proposer de téter à chaque fois qu’il réclame  le sein.

« Sur le papier » c’est donc très simple. Mais dans la vraie vie, beaucoup de mamans ont du mal à s’y retrouver.

Certaines mères trouvent que leur bébé « ne réclame jamais » et d’autres observent qu’il « réclame tout le temps ». Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de savoir si bébé réclame le sein ou s’il manifeste un autre besoin ou un inconfort.

Pour y voir plus clair, voyons un peu ce que cela veut dire selon les âges :

Allaiter aux signes d’éveil un nouveau-né.

Pour un nouveau-né, il serait plus réaliste de parler d’allaitement « aux signes d’éveil » plutôt que « d’allaitement à la demande ». En effet, les nouveau-nés dorment beaucoup, et certains réclament très peu. Pour éviter toute mauvaise surprise sur la balance et tout retard à la montée de lait, il suffit d’observer les signes d’éveils. Il s’agit de petits mouvements que fait votre bébé, parfois encore à moitié endormi :

– Il tourne la tête d’un côté et de l’autre comme s’il cherchait le sein,

-Il tète sa main ou tout ce qui se trouve près de sa bouche,

-Il semble téter sa lèvre ou sa langue,

-Il tire la langue comme s’il lapait un liquide invisible,

-Il ouvre la bouche.

Ces mouvements vous semblent très fréquents ?

C’est normal ! Car votre bébé a besoin de téter fréquemment et vos seins ont besoin d’être stimulés souvent pour bien démarrer la lactation.

Si vous ignorez ces petits signes, si vous cherchez à « faire patienter », votre bébé n’a que 2 options :

-Se rendormir en attendant la prochaine tétée. Ce qui est assez risqué car cela peut agir sur sa prise de poids et entrainer un cercle vicieux : les nouveau-nés qui manquent de calories ont tendance à dormir beaucoup pour économiser leurs forces et réclament encore moins souvent le sein.

-Se mettre à pleurer et s’énerver. Certaines mères peu informées pensent alors qu’il « réclame » enfin le sein. En réalité, cela fait souvent un long moment qu’il réclamait le sein par ces petits signes d’éveil. Une fois très énervé, il devient difficile de mettre un bébé au sein. Il se cambre, cri en gardant la bouche ouverte sur le mamelon et cela rend la mise au sein longue et pénible pour maman et pour bébé.

Allaiter  sans montre son bébé.

Une fois la montée de lait passée et l’allaitement bien installé, maman et bébé ont pris leur marque. En général, quand tout va bien, il faut environ 6 semaines pour se sentir bien à l’aise dans son allaitement. Il devient alors plus simple pour les mères de reconnaître les signaux bien spécifiques à leurs bébés quand ils réclament le sein. Si la prise de poids est bonne (environ 30gr par jour les 2 premiers mois, puis 20gr par jour) alors c’est que votre bébé est efficace au sein et que vous lui proposez le sein assez souvent.

Ne cherchez pas à mettre en place un « rythme » de tétées, c’est votre bébé qui vous donnera son rythme , et vous observerez qu’il peut être très variable !

Pas la peine de regarder l’heure de la tétée, et le temps de tétée : oubliez la montre et faites confiance à votre bébé.

En revanche, si la prise de poids n’est pas suffisante malgré un allaitement à la demande, il faut s’interroger sur l’efficacité de la succion de votre bébé. Il faudra évaluer si votre bébé reçoit assez de lait et vous aurez peut-être besoin de faire le point en consultation d’allaitement avec votre sage-femme ou une consultante en lactation.

Allaiter et négocier avec un bambin

Quand l’allaitement dure dans le temps et qu’un enfant est largement diversifié, l’allaitement « à la demande » n’est plus tellement une nécessité d’un point de vue physiologique.

Plus l’enfant grandi et plus il est  capable de patienter et différer son besoin de téter à certains moments. On peut alors « négocier » avec son bambin et lui expliquer pourquoi certaines tétées ne sont pas réalisables au moment précis où il la réclame.  Bien sûr, il faut tenir compte du contexte émotionnel et ne pas négliger l’aspect réconfortant de la tétée. Il est normal qu’un bambin allaité réclame le sein après s’être fait mal ou avoir eu peur. En revanche, s’il s’ennuie ou qu’il a simplement faim, si vous n’êtes pas disponible, vous pouvez tout à fait lui proposer une activité ou une collation à la place de la tétée. Cela ne remettra pas en cause votre allaitement et votre lactation. Il sera ravi de retrouver votre sein quand le moment s’y prêtera pour vous deux.

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *