Accoucher avec une Doula…

femme enceinte accompagnée de sa Doula

Traditionnellement et avant la médicalisation de l’accouchement, les accouchements étaient dites « affaire de femme ».

Les femmes accouchaient avec l’aide d’une sage-femme et/ou d’autres femmes expérimentées.

Dans les jours qui suivaient l’accouchement, les femmes étaient entourées d’une ou plusieurs autres femmes. La présence de ces femmes était autant un soutien moral que pratique pour les tâches ménagères et les soins de l’enfant.

De nos jours, les femmes accouchent pour la plupart en milieux médicalisé. Certes la médecine a permis de sauver beaucoup de vies.  Cependant, cela présente aussi des inconvénients : sensation d’être « un numéro », routines de services, manque d’intimité, changements des équipes soignantes…

Les réductions d’effectifs du personnel et la fermeture des petites maternités de proximité renforcent d’autant plus ces sentiments.

Par ailleurs, les modes de vie évoluent et la société s’individualise. Le « clan », « la tribu », « le village », « la famille élargie », toute la solidarité qui pouvait exister auparavant perd en importance, notamment dans les grandes villes. Ainsi, beaucoup de femmes se sentent seules et isolées dans ces moments si particuliers.

Sauf en cas d’accompagnement global par une sage-femme pour un accouchement en plateau technique, il n’est pas possible de savoir qui sera de garde le jour de l’accouchement. De plus, la sage-femme étant généralement en charge de plusieurs mamans en travail, elle doit régulièrement s’absenter de la salle de naissance.

Face à ce constat, une nouvelle profession émerge au service des femmes et permet un accompagnement sur mesure : Les Doulas.

Les Doulas sont plus nombreuses et connues aux Etats unis et en Angleterre. Cette profession existe également en France depuis un peu plus de 10 ans et gagnerait à être connue.

Une Doula est une mère expérimentée et formée qui accompagne la mère pendant la grossesse, l’accouchement et les suites de couches. Il ne s’agit en aucun cas d’un accompagnement médical mais d’un accompagnement humain, moral, émotionnel et pratique.  Il ne remplace pas le suivi médical classique et ne s’inscrit pas dans le parcours de soin.

Bien sur, toutes les femmes ne ressentent pas le besoin d’un tel accompagnement. Elles peuvent le trouver auprès de leurs amies, de leur propre mère, de femmes de leur entourage ou d’une sage-femme libérale. Mais il n’est pas toujours facile de  confier des questions et des craintes intimes à des personnes de son entourage. De plus, ces personnes n’ont pas toujours les connaissances pour vous répondre ou vous aider concrètement. Par ailleurs ces personnes ne sont pas toujours susceptibles d’être disponibles.

Si vous souhaitez être accompagné par une Doula, il est indispensable de choisir LA personne qui vous correspond. Celle avec qui vous vous sentez en confiance. L’accompagnement étant avant tout humain, il repose entièrement sur cette relation de confiance, quasiment amicale. Avant de vous engagez avec une personne, prenez le temps d’en contacter plusieurs. Posez toutes les questions relatives à ses honoraires, ses disponibilités et ses différentes formations. En effet, il n’est pas rare que les Doulas aient plusieurs cordes à leur arc. Elles peuvent avoir de solides connaissances en allaitement, en portage, en massage bébé ect… Des compétences utiles pour les suites de couches.

L’association des doulas de France propose un annuaire et une série de questions à discuter avec la Doula avant de faire son choix.

Si vous souhaitez qu’une Doula soit à vos cotés pendant l’accouchement, je vous conseille d’aborder ce point lors de vos visites à la maternité dans le cadre de votre projet de naissance (lien vers l’article). En effet, certaine maternité accepte 1 seul accompagnant en salle de naissance. Le rôle de la Doula n’est pas connu de tous. La crainte étant qu’elle interfère sur le plan médical.

Leur charte déontologique est pourtant tout à fait clair : les Doulas ne pratiquent aucune médecine. En revanche, il est intéressant de noter que leur présence à un impact très positif sur l’accouchement en abaissant significativement le nombre d’actes médicaux :

Une étude américaine portant sur plus de 3000 femmes a constaté : 50% de diminution du taux de césarienne, 25% de réduction du temps de travail, 60% de réduction de demande de péridurale, 40% de réduction d’utilisation de forceps.

 

La Doula

 

The Doula Book :

https://journals.lww.com/jpnnjournal/Citation/2003/07000/The_Doula_Book__How_a_Trained_Labor_Companion_Can.9.aspx

Photo by rawpixel from Pexels

 

 

 

soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *